La croissance du marché des Pompes à Chaleur (PAC)

10 septembre 2021

 

D’ici 2050, la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC) fixe comme objectif de diminuer de 87% les émissions de GES du secteur du bâtiment (responsable du quart des émissions de GES de la France).

 

Le projet de décret RT2020, concernant l’utilisation de combustibles émetteurs en GES dans les systèmes de chauffage et de production d’eau chaude, propose l’interdiction de leur installation et réparation dans les bâtiments résidentiels et tertiaires.

 

L’entrée en vigueur de cette interdiction est prévue au 1er janvier 2022.

 

Quelles sont les solutions face à cette interdiction ?

L’utilisation de pompes à chaleur (PAC), des systèmes thermodynamiques à plusieurs usages : la production de chauffage, la fourniture d’eau chaude sanitaire et le rafraichissement. 

Les PAC sont des systèmes hermétiques fonctionnant grâce à des réfrigérants. Elles produisent de la chaleur ou du froid de manière très performante lors de leurs changements d’état liquide ou gazeux. 

 

Pour plus d’informations sur le fonctionnement des PAC :

https://www.afpac.org/Le-fonctionnement-de-la-pompe-a-chaleur-etape-par-etape_a78.html

 

En terme de réfrigérant, le fluide R32, A2L (non-toxique et faiblement inflammable) est considéré comme le gaz nouvelle génération pour les systèmes de pompe à chaleur et de climatisation.

 

Les points forts du gaz :

-        Faible Potentiel de Réchauffement Global (PRG) : 675 soit 3 fois inférieur au R410A

-         Meilleures performances énergétiques que le R410A

-         Comportement quasi similaire au R410A

    

Pour plus d’information sur le R32 contactez-nous au 04.68.60.00.34. 

conception : ©karmacommunication.fr - crédits photos - Mentions légales